Samedi 26 août 18h30
Prieuré de Marcevol
et en "délocalisée" :
Vendredi 25 Août 21h
Le Soler, Salle Martin Vivès
Dimanche 27 Août 18h30
Banyuls sur mer,
Eglise de la Rectorie
musique italienne 
La Fidelíssima et Philippe Mouratoglou
"Concerto pour guitare" de Giuliani
"La Folia" de Vivaldi, Purcell 
 

Sur une proposition de Philippe Mouratoglou, ce concert avec l'ensemble de Musique Baroque « La Fidelíssima » s'articule autour du concerto pour guitare de Mauro Giuliani et tourne autour de la musique italienne...

Ce concerto initialement écrit pour guitare et orchestre a été réorchestré pour quatuor à cordes par le compositeur lui-même. Nous avons, pour notre part, rajouté la contrebasse et le clavecin afin de lui conserver son caractère chambriste tout en lui redonnant un peu d'ampleur symphonique.

Mauro Giuliani :

Son style est à la fois virtuose et élaboré. Comme dans l'œuvre de Niccolò Paganini l'aspect mélodique et harmonique est fortement inspiré par Rossini. Souhaitant hisser la guitare au même rang que le piano ou le violon, il compose pour elle des sonates et des pièces aux développements ambitieux et souvent exigeantes pour le guitariste. Bien que plus jeune de quelques années que Beethoven, Giuliani a suivi les principes plus classiques de Mozart et de Haydn.

La Folia est une danse sans doute d'origine portugaise, dont plusieurs compositeurs des XVII et XVIIIe siècles ont adopté le cadre harmonique caractéristique comme base de variations. Le terme "Folia" apparaît pour la première fois dans des documents espagnols et portugais de la fin du XVe siècle; Il concerne à la fois le chant et la danse, cette dernière étant réputé sauvage, frénétique et "folle".
 

Philippe Mouratoglou se distingue par son ouverture instrumentale - il joue toute la famille des guitares acoustiques:  classique, folk 6 et 12 cordes, baritone - et sa pluralité stylistique.

Il collabore avec des musiciens et ensembles de tous horizons.

 

Co-fondateur du label discographique Vision Fugitive, il multiplie les projets originaux: Steady rollin' man - Echoes of Robert Johnson en trio avec JM Foltz et B. Chevillon, récitals solo mêlant pièces de répertoire et improvisations (Exercices d'évasion; D’autres vallées), Rumores de la Caleta - Albéniz & le Flamenco (2014)  en duo avec Pedro

Soler...

 

Il forme également avec la soprano Ariane Wohlhuter un duo qui a publié 2 CDs: We only came to dream (Dowland, Britten) et Mélodies et Lieder (Schubert, Fauré)

 

Ces dernières années on a pu l’entendre entre autres sur les scènes suivantes: Philharmonie de Berlin, Carnegie Hall (New York), Circulo de Bellas Artes (Madrid), Théâtre de l’Athénée (Paris), Festival de la Chaise-Dieu, Flâneries musicales de Reims, ainsi qu’en Russie, Suisse, Espagne, Thaïlande, Grèce, Brésil...

la Fidelíssima:

Violons : Amandine Solano-Parer et Martin Reimann

Alto: Brigitte Clément

Violoncelle: Joël Pons

Contrebasse: Michel Maldonado

Clavecin: Carole Parer

La Fidelíssima est l'un des maillons forts d'une vaste chaîne d'ensembles et de musiciens méridionaux qui, de Limoges à Séville, se consacrent à l'interprétation des répertoires baroque et classique sur instruments anciens.

 

Décaper, éclairer, débusquer la beauté de ces musiques sous la lumière violente et entière du Sud, les donner à entendre autrement, se les réapproprier en tenant compte de l'immense travail de défrichage de l'Europe du Nord mais les restituer dans leur intimité flamboyante, passionnelle et expressionniste: à cette lame de fond, La Fidelíssima apporte sa situation privilégiée de fille du Sud de la France et du Nord des Espagnes, un juste équilibre, délicat et unique, une lumière frisante, caressante et impitoyable. Une révélation au sens premier.