Jeudi 29 août 21h

Maison du Temps Libre

Baroque

Vendredi 30 août 19h

Prieuré de Marcevol

"Welcome mighty King"

James Bowman: Contreténor

Florence Malgoire: Violon et direction

 

Ensemble fidelissima

Violon: Amandine Solano-Parer

Alto: Brigitte Clément

Violoncelle: Joël Pons 

Contrebasse: Michel Maldonado 

Clavecin: Carole Parer

Depuis une cinquantaine d’années, James Bowman est l’un des contre-ténors les plus estimés au monde. Sa carrière s’est developpée aussi bien dans le domaine de l’Opéra, de l’Oratorio, de la musique contemporaine que dans celui du récital. Il commence à chanter en tant que choriste à la cathédrale d’Ely, puis continue au New College d’Oxford ou il devient membre du célèbre choeur.

En Mars 1967, à la suite d’une audition, le compositeur anglais Benjamin Britten l’invite à participer au concert d’ouverture du ‘Salle Reine Elisabeth’ à Londres. Cet

Evènement marque son entrée sur la scène lyrique en Angleterre. Il est ensuite demandé à la fois pour des opéras et des concerts et en 1967 on peut le voir à Paris dans ‘le Songe d’une nuit d’Eté’ au théatre de l’Odéon., à Glyndebourne et au Royal Opera House de Covent Garden.

Parmi ses nombreux engagements figurent les Opéras Garnier, Chatelet et Comique de Paris, ainsi que le Théâtre des Champs Elysées, la Scala de Milan, la Fenice a Venise et le festival d’Aix en Provence.

Il s’est produit aussi en Australie et aux Etats-Unis.

 

Sa carrière en concert est tout aussi vaste, et en Europe ses récitals sont désormais célèbres. En 1992 à la demande du gouvernement francais, il est reçu dans l’Ordre

des Arts et des Lettres et la ville de Paris lui décerne la Médaille d’honneur pour sa

contribution a la vie musicale parisienne.

James Bowman a participé à de nombreux enregistrements, notamment en france avec Jean Claude Malgoire et en belgique avec le Ricercar Consort.

Issue d’une famille de musiciens, Florence Malgoire commence sa carrière sous la houlette de son père Jean-Claude Malgoire au sein de « La grande Ecurie et la Chambre du Roy » et de son professeur Sigiswald Kuijken avec « La petite Bande ».

Elle enchaîne, depuis 25 ans, les positions de violon solo dans des ensembles baroques prestigieux tels « La Chapelle royale » de Philippe Herreweghe, « Les Talens lyriques » de Christophe Rousset, et aujourd’hui encore « Les Arts florissants » de William Christie.

Elle s’est produite sur les plus belles scènes internationales, et continue d’enrichir une discographie déjà abondante. Parmi ses enregistrements discographiques : « Les Récréations » de Jean-Marie Leclair (Vérany), Henry Purcell (Vérany), « Sanguineus-melancolicus » de Christof Philip Emanuel Bach (Zig-Zag Territoires), avec Blandine Rannou l’intégrale des sonates pour violon et clavecin de Johan Sebastian Bach (Zig-Zag Territoires).

Elle fonde « Les Dominos » en 2003, ensemble à géométrie variable, spécialisé dans les musiques des XVIIe et XVIIIe siècles, au succès rapide (Naples, Beaune, Genève, Lille, etc.). Avide d’approfondir le travail en sonate notamment, Florence cofonde « Les Nièces de Rameau », ensemble orienté vers le répertoire camériste.

Parallèlement à sa carrière de soliste, Florence s’intéresse à la direction musicale : après un grand succès à la radio suisse romande pour laquelle est invitée à diriger les grands motets de Jean-Philippe Rameau au festival Agapé, elle dirige Rebel, Haendel et Bach, mais aussi Mozart (Requiem) ou Biber.

Spécialiste européenne du violon ancien, Florence parcourt le monde pour prodiguer ses conseils et surtout transmettre son savoir-faire : de Sablé à Tokyo en passant par la Fondation Royaumont, la Juilliard School de New York, ou encore Rio de Janeiro. Depuis 2000, elle enseigne le violon ancien et la musique de chambre au Conservatoire de Genève.

Programme:

- Suite pour cordes de H. Purcell

- «Dove sei », extrait de Rodelinda de G.F. Haendel

- Suite N°3 de Water Music de G.F. Haendel

- Sonate en trio pour deux violons et basse continue de G.F. Haendel

- «Oh Lord, Whose Mercies Number Less » extrait de Saül de G.F. Haendel