Samedi 12 août 21h
Maison du Temps Libre
Quatrième symphonie de Gustave Malher
Laurence François: soprano, Martin Reimann: violon,
Gesine Queyras: violoncelle Frank van den Brink: clarinette,
Frank de Laar: piano 

Gustav Mahler   Symphonie no 4 en sol majeur dans la transcription pour clarinette, violon, violoncelle et piano par Eildert Beeftink 

 

 

    1    Bedächtig, nicht eilen

    2    In gemächlicher Bewegung, ohne Hast

    3    Ruhevoll

    4    Sehr behaglich   

 

Mahler composait cette symphonie pendant les été 1899 et 1900 et dirigeait sa création à Munich en 1901. De toutes ses symphonies, c'est la plus lyrique et classique avec parfois des allusions à un style presque haydnien. Le chef d'orchestre Bruno Walter y entendait l'impression d'un "conte de fées étrangement attrayant" et de "chateaux en Espagne romantiques", tandis que pour Theodor W. Adorno, il s'agit d'un "hommage à Mozart d'une sourde tristesse". Le compositeur hollandais  Eildert Beeftink a écrit cette transcription pour le "Grachtenfestival Amsterdam". C'est la première exécution de cette version en France.

Martin Reimann violon 

Gesine Queyras violoncelle 

Frank van den Brink clarinette

Frank van de Laar piano

Gesine Queyras Après le Conservatoire supérieur de musique de Freiburg, elle poursuit ses études à New York puis à Paris ou elle commence à étudier le violoncelle baroque avec Christophe Coin au CNSMDP et reçoit un premier prix.

Elle joue dans des ensembles baroques comme les Talents Lyriques, Le Concert Spirituel, Le Balthasar-Neumann-Ensemble et l’ Orchestre de Champs-Elysées;  elle se tourne de plus en plus vers la musique de chambre et fonde en 2004 le Quatuor Salagon, Quatuor à Cordes qui se spécialise dans le répertoire classique et romantique sur instruments d’époque.

Le Quatuor est invité à jouer dans de nombreux festivals en Europe et gravera son prochain disque avec Isabelle Faust et Alexander Melnikov en 2016.

 

Martin Reimann : Après avoir obtenu le prix de virtuosité pour violon de la Haute école de musique de la ville de Lucerne, où il étudia dans la classe de Gunars Larsens, Martin Reimann se rend à Paris afin de se perfectionner auprès d’Ivry Gitlis et Pierre Hofer. Membre de l’Orchestre des Champs-Elysées (direction Philippe Herreweghe) depuis 2002, il joue régulièrement avec des formations prestigieuses -« la chambre philharmonique » ( Emmanuel Krivine), « Anima Eterna » (Jos van Immerseel ) ou « l’Orchestre romantique et révolutionnaire » (John Eliot Gardiner)-.

 

Frank van Den Brink est clarinette solo au Radio Philharmonic Orchestra Holland, et membre de divers groupes tels que le Netherlands Wind Ensemble, l'Asko Ensemble. Il se consacre depuis vingt ans aux instruments d'époque; clarinette principale de l'Orchestre d'Anima Eterna et des Arts Florissants; membre de la van Swieten Society, il a joué en tournée le concerto pour clarinette de Mozart, avec une clarinette de basset spécialement reconstituée. Frank van Den Brink a en outre été soliste avec de nombreux orchestres des Pays Bas et de l'Europe.

 

Frank van de Laar : après avoir remporté la médaille de bronze au prestigieux concours Brahms à Hambourg en 1987, le premier prix au concours Sweelink à Amsterdam et le prix slovaque de la critique, se produit dans presque tous les pays de l'Europe mais également en Russie aux États Unis en Asie et au Moyen Orient. Frank van de Laar est également très actif en tant que chambriste.